GAUVAIN


GAUVAIN
GAUVAIN

GAUVAI

Un héros solaire du nom de Gwalchmei apparaît dans les triades galloises du haut Moyen Âge (petits poèmes mnémotechniques citant trois héros, trois exploits ou trois merveilles); ce même nom réapparaît dans les traductions galloises de l’Histoire des rois d’Angleterre de Geoffrey de Monmouth (vers 1130), comme équivalent de Galguanus ou de Walwanius. C’est sans doute Geoffrey qui introduit Gauvain parmi les compagnons d’Arthur, et Chrétien de Troyes qui en fait, dans les romans de langue vulgaire, le type accompli de la chevalerie courtoise: courageux, généreux, franc, toujours prêt à secourir les femmes. Il ne tait jamais son nom. L’un de ses attributs principaux relève du mythe solaire originel: sa force atteint toujours son comble à midi. Son cheval s’appelle Gringalet. Dans Yvain ou le Chevalier au lion (1177-1181), Gauvain persuade Yvain de quitter Laudine, sa nouvelle épouse, pour retourner courir tournois et aventures. Après une longue séparation, les deux amis s’affrontent sans se reconnaître dans un duel judiciaire où chacun défend une des deux parties; ce combat indécis est l’ultime épreuve qui réconcilie Yvain avec Laudine, et Gauvain apprend toutes les tribulations qu’il a causées à Yvain. Dans le Chevalier à la charrette , Gauvain accompagne Lancelot dans la poursuite de Méléagant qui vient d’enlever Guenièvre; il connaît diverses aventures avant de ramener la reine à la cour, mais ce n’est pas lui qui l’a retrouvée: il ne suffit pas d’être un brillant chevalier pour triompher de toutes les difficultés. Gauvain est encore le héros de la seconde partie du Perceval , sans qu’il faille pour cela mettre en doute l’unité du roman. Après quelques aventures communes, les deux chevaliers se séparent, Perceval en quête du Graal, Gauvain de la Lance-qui-saigne. Mais Gauvain, vaillant et courtois, est un homme du siècle, tout épris de gloire humaine et d’amours occasionnelles: tout occupé de la Demoiselle aux manches petites, il oublie la quête et manque le rendez-vous d’un duel. Il semble que Chrétien ait voulu opposer un chevalier mondain parfaitement éduqué, mais superficiel, à la progression spirituelle et morale du naïf Perceval. La première Continuation du Perceval (vers 1200) suit, avec beaucoup de parenthèses, les aventures de Gauvain et sa quête manquée du Graal. Le Parzival allemand de Wolfram von Eschenbach donne un rôle de même ordre à Gauvain; joie de la cour, joie des aventures, légèreté en amour jusqu’à son plus haut succès, la conquête d’Orgeleuse, servant de contrepoint à la solitude et à la préoccupation croissantes de Parzival. Dans le Perlesvaus (vers 1210), Gauvain part en quête du Graal; il trouve l’épée qui décapita Jean le Baptiste, atteint la Terre gaste (dévastée) où languit le roi Pécheur: mais, quand passent devant lui la Lance-qui-saigne et le Graal, il est trop préoccupé à la vue des trois gouttes de sang pour poser la question apitoyée qui sauverait le pays et son roi. Il a les mêmes traits dans le cycle du Lancelot-Graal en prose; c’est lui qui donne le signal de la quête dans La Queste del Saint-Graal , le roman central de l’édifice, mais l’accomplissement de la prouesse suprême est réservé à une chevalerie «céleste», à Galaad, qui, à la différence de Gauvain, est chaste et ne tue pas ses adversaires en combat. Dans La Mort d’Arthur (La Mort le roi Artu ), enfin, il provoque Lancelot en combat singulier et meurt des blessures que Lancelot est obligé de lui infliger.

Les romans de chevalerie postérieurs complètent la biographie de Gauvain: enfant du péché (il est le fils du roi Loth et de la fille de la reine Ygerne, la mère d’Arthur), il est abandonné par sa mère et confié au pape Grégoire le Grand à Rome qui l’élèvera: c’est le thème des Enfances Gauvain en français et de leur correspondant latin, le De ortu Walwanii . Dans le roman en prose, volontiers sermonneur, Gauvain joue ses rôles traditionnels, mais il devient souvent le défenseur des dames plus que leur amant: une situation typique est celle où il contraint un chevalier qui a trahi sa dame à revenir vers elle (L’Atre périlleux , Hunbaut ). On le trouve dans toute l’aire d’extension de la tradition arthurienne, c’est-à-dire dans toutes les langues occidentales, où il est parfois donné comme le fils de la fée Morgane. Il joue son rôle majeur dans la littérature anglaise, et le roman intitulé Gauvain et le chevalier Vert (Sir Gawain and the Green Knight , 1360-1400) articule tout le répertoire arthurien autour de deux thèmes essentiels: l’épreuve du billot (le héros doit trancher la tête d’un homme et, à un jour fixé, se soumettre à son tour à la même épreuve) et la triple tentation imposée par la femme du chevalier Vert. Dans La Mort d’Arthur (Morte Arthure ) de Malory, postérieure au Chevalier Vert et composée elle aussi en strophes allitératives, Gauvain, le premier des chevaliers d’Arthur, est tué par Mordred (il l’était par Lancelot dans la version française de La Mort d’Arthur ) au moment où Arthur détruit la flotte du traître avant la dernière bataille. La lamentation funèbre que prononce Arthur sur Gauvain rappelle le planctus de Charlemagne sur Roland: c’est un des sommets de la poésie médiévale anglaise.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gauvain — steht für: Gawan von Orkney, Ritter der Tafelrunde bei König Artus Juliette Drouet (geboren als Julienne Gauvain; 1806−1883), französische Schauspielerin und Muse von Victor Hugo Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unte …   Deutsch Wikipedia

  • Gauvain — Gauvain, Gauvin Ancien nom de baptême rendu célèbre par l un des héros des romans de la table ronde. L origine est galloise (Gwalcmei). Même si on le rencontre parfois en Lorraine, c est dans l Ouest (22, 72, 35) que le nom est le plus répandu.… …   Noms de famille

  • Gauvain — Pour les articles homonymes, voir Gauvain (Prénom). Sir Gauvain (Howard Pyle) Gauvain est un personnage de la légende arthurienne. Chevalier de la Table ronde origina …   Wikipédia en Français

  • Gauvain — Provenance. Vient du gallois gawin Signifie : petit faucon Fête indéterminée. Histoire. Gauvain est le nom d un héros dans la légende du roi Arthur. C est un prénom très populaire en Ecosse depuis les années 60. Les anglo saxons font appel… …   Dictionnaire des prénoms français, arabes et bretons

  • Gauvain — This unusual and interesting name is of early medieval English origin, and is one of the surnames created from a personal name which was popular in the Middle Ages in both the Middle English form Gawayne as well as the Old French Gauvin and the… …   Surnames reference

  • Gauvain Quiéret — Gauvin Quiéret, né vers 1433 et mort avant juillet 1470, est un écrivain français de Picardie du XVe siècle. Il est issu d’une ancienne famille picarde, fils de Jacques Quiéret, seigneur de Heuchin, et de Bonne de Berlettes, qui est la nièce …   Wikipédia en Français

  • Gauvain (Prénom) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Gauvain est un prénom masculin français, transcription du prénom gallois Gwalchmei ou Gwalchmai (gwalch signifiant Faucon). Personnage Gauvain :… …   Wikipédia en Français

  • Sir Gauvain et le chevalier vert — Sire Gauvain et le Chevalier vert Première page du manuscrit original de Sir Gawain and the Green Knight Sire Gauvain et le Chevalier vert (en anglais Sir Gawain and the Green Knight) est un roman de chevalerie en vers allitératifs datant de la… …   Wikipédia en Français

  • Sire Gauvain et le Chevalier vert — Première page du manuscrit original de Sir Gawain and the Green Knight Sire Gauvain et le Chevalier vert (en anglais Sir Gawain and the Green Knight) est un roman de chevalerie en vers allitératifs datant de la fin du XIVe siècle. Il est,… …   Wikipédia en Français

  • Sire Gauvain et le chevalier vert — Première page du manuscrit original de Sir Gawain and the Green Knight Sire Gauvain et le Chevalier vert (en anglais Sir Gawain and the Green Knight) est un roman de chevalerie en vers allitératifs datant de la fin du …   Wikipédia en Français